Derniers sujets
» VDS naish Slalom Pro 80l parfait état très peu utilisée
par vince30 Aujourd'hui à 10:55

» cr bergerie
par bruno le boucher Hier à 18:34

» Prochaine session sur Chasse-sur-Rhône
par patdu69 Jeu 1 Déc - 11:27

» cr miribel
par cyril Lun 28 Nov - 20:18

» Soirée Annuelle Club et Assos Chez Impact SurfShop à Caluire
par Fi5 Sam 26 Nov - 23:48

» Proto Windfoil RRD/Ketos complet
par Luca1 Sam 26 Nov - 23:36

» Photographe - spot chasse sur Rhône
par Lorfly21 Sam 26 Nov - 0:38

» Du nouveau au Grand Large
par gg Lun 21 Nov - 12:23

» PERDU Aileron MIRIBEL 04.11.2016
par PASCAL Dim 13 Nov - 14:59

» cr du brusc
par bruno le boucher Lun 7 Nov - 22:24

» GRUISSAN VIDEO WITH DRONE---
par ptilouis Ven 4 Nov - 10:42

» CR Sauveterre
par Macuser Jeu 3 Nov - 17:21

» cr cruas
par Le Bru Sam 29 Oct - 17:05

» Mon journal de navigation en ligne
par Philippe C Ven 28 Oct - 22:03

» CR DE PIOLENC 2015
par Le Bru Jeu 27 Oct - 20:15


kite - encore un accident mortel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

kite - encore un accident mortel

Message par Laurent le Ven 16 Sep - 19:37

je fais passer l'info Crying or Very sad

http://www.facebook.com/notes/kite-fildair/accident-de-lundi-5-septembre-2011/154131878006586

_________________
blog Funboard Rhône : http://funboard.rhone.over-blog.com
forum Funboard Rhône : http://funboard-rhone.forumpro.fr
----
Gabarit : 1,80 m / 70-2 (je m'affine !!!!) = 68 kg
Matos: Tiga FC57 85 l / 4.1 & 4.7 - F2 Stoke 117 l / 6.0 & 7.5
Spot : Pierrelatte, Phénix/Codolet, Sauveterre, La Courtine/Barbentane, Vallabrègues

Laurent
Admin

Nombre de messages : 1526
Age : 48
Localisation : Villeneuve-Lez-Avignon (30)
Points : 862
Date d'inscription : 16/12/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://funboard.rhone.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: kite - encore un accident mortel

Message par Christian le Sam 17 Sep - 12:11

Le récit du moniteur :
Ce lundi 5 septembre 2011 :
Moi, Eric Pelaprat, je prends en charge un groupe de 4 élèves à l’école Fil d’Air à Mèze sur l’étang de Thau, niveau « début waterstart, premiers bords », composé de René (76kg), Anne-Cécile(65kg), Benjamin(65kg), Fabrice(75kg).
La météo du jour annonce force 5 à 6 de NW sur toute la zone.
Je prévois 2 séances pour la journée : une première courte le matin pour identifier précisément les problèmes individuels de chacun et affiner les objectifs de chacun pour la séance de l’après midi.
A part Fabrice que j’avais encadré les jours précédents, je ne savais pas exactement les capacités des autres autrement que par ce qu’ils m’avaient exprimé. J’avais eu quelques mois auparavant René lors d’une séance partiellement validée pour cause de vent insuffisant, mais ne me souvenais plus de ses capacités ; il me dit naviguer sur un twin tip large et avec une aile en 15m2.

11h : départ sur la zone de décollage par vent de NW : l’anse des salins. Plan d’eau plat - vent offshore un peu turbulent - 4km d’espace libre sous le vent.
Le vent se révèle être conforme aux prévisions ainsi que les relevés en temps réel de la balise météo Fil d’Air située sur les parcs à huîtres au milieu de l’étang, soit 15 à 20nds.
Super Mario notre bateau (Europa 700 open, moteur 100cv Yamaha) au mouillage dans 50 cm d’eau sur le banc de sable, je décolle tour à tour personnellement les ailes du groupe, soit
9m2 Passion RRD avec surf Bic pour Anne -Cécile,
9,5m2 Kahoona Best avec Twin tip 160X44cm pour Benjamin,
11m2 Passion RRD avec surf Bic, pour Fabrice et enfin
11m2 Passion RRD avec Trax 140X45 pour René.
Les stagiaires partent dans l’eau avec leurs planches au bout du leash. Via leur casque qui supporte une radio, je dispense les consignes à chacun.
Je remarque qu’Anne-cécile a des difficultés à ramener la planche aux pieds à cause des difficultés à piloter d’une main sans regarder son aile.
Benjamin a du mal à gérer la puissance de son aile et sa planche part souvent en « peau de banane ».
Fabrice arrive à tirer ses premiers bords sans trop de difficultés.
René s’obstine à tendre les jambes et plier les bras en se cramponnant à la barre (typique de la pratique de la planche à voile) et envoie souvent trop de puissance, monte sur la planche en force, accélère trop vite, part en « peau de banane » ou gicle par dessus la planche. Lors d’une de ses envolées, il déclenche intempestivement le largueur, je réenclenche le largueur avec lui dans l’eau et il repart. Je ne cesse de le calmer à la radio car il envoie toujours trop de puissance pour monter sur la planche et ne fléchit jamais les jambes.
Il fait de multiples chutes jusqu'à ce que j’arrête la séance vers 13h.
Lors de la pause déjeuner je débriefe chacun et insiste plus particulièrement sur la nécessité de fléchir au maximum les jambes en enfonçant la planche sous l’eau et mettre les épaules en avant pour monter le plus rapidement possible sur la planche avec le minimum d’énergie ; on simule la gestuelle plusieurs fois à terre et sur le bateau avec René. Je décide de changer les planches de Benjamin (par un Twin tip plus large de 160X46 plus tolérant) et de René (de manière radicale par un surf Bic bien plus facile que la Trax 45).
Vers 14h40 début de la 2ème séance : même zone de départ et conditions similaires, même ailes pour tout le monde. Chacun gonfle son aile à bord du bateau pendant que je déroule les lignes, puis vérifie, décolle et règle le trim des ailes (puissance max pour les 9m2 et 5cm de repris sur les 11m2). Se succède Benjamin, Anne-Cécile, René puis Fabrice. J’autorise par radio le départ du banc de sable pour le downwind avant le décollage de Fabrice.
Rapidement René fait tomber violemment son aile sur le bord d’attaque qui se dégonfle ; je le préviens par radio que je vais venir la regonfler dés que Fabrice aura décollé et que j’aurais remonté mon mouillage. Environ 5 minutes plus tard, je lui regonfle l’aile, (le bord d’attaque et une latte il me semble, la valve de dégonflage avait sauté, un peu d’eau a dû rentrer dedans, malgré qu’elle soit resté en surface) ; les avants et arrières se trouvent vrillés de manière symétrique, il me le fait remarquer mais je lui dit que ce n’est pas grave : on peut voler comme ça et je le redécolle. Au zénith, il vérifie les commandes puis manipule sa planche pour la mettre aux pieds.
Entre temps, vers 15h20, il arrive la même mésaventure à Anne-Cécile : chute violente de l’aile suivi d’un dégonflage du bord d’attaque. Je la rejoins donc en bateau environ 300m sous le vent de René. Je commence le regonflage de son aile quand j’entends un cri derrière moi, au vent.
Je me retourne et vois l’aile de René en kiteloop avec un bridage avant passant sur l’extrados et coincé dans l’extrémité arrière d’une latte. L’aile tourne rapidement sur elle même à un rythme d’environ 3 secondes/tour en touchant un peu l’eau à chaque rotation. Je crie à la radio de tout larguer, puis fonce en bateau vers lui en laissant l’aile d’Anne-Cécile dégonflée dans l’eau. En moins d’une minute je suis à sa hauteur ; à chaque rotation sa tête part sous l’eau, je le vois se débattre. Je décide rapidement de neutraliser l’aile à l’aide du bateau, le sentant dans l’impossibilité d’actionner les déclencheurs (largueurs).
Cette manœuvre délicate consiste à faire monter le bateau sur tous les fils du kite en passant entre le pilote et l’aile, puis, une fois les fils sous la coque, aller vers l’aile pour la plaquer sur l’eau et arrêter les rotations, stopper le bateau contre l’aile, l’attraper et dégonfler le bord d’attaque, enfin récupérer le pilote à l’arrière du bateau. J’ai dû effectuer 7 ou 8 fois cette manœuvre en 14 ans d’enseignement du kitesurf et c’est toujours très délicat de foncer prés d’un stagiaire avec un bateau et son hélice.
L’aile de René tournait haut, il se déplaçait rapidement par à-coups, il fallait que j’arrive vite sur lui et bien positionné. Je monte sur les fils, arrive trop vite sur l’aile, tente de ralentir en enclenchant la marche arrière, et le moteur cale ; je me jette sur le bord d’attaque mais il manque 50cm. L’aile reprend le vent, pas le temps de redémarrer, René est déjà coincé à l’arrière du bateau tiré par les fils passés devant l’embase du moteur.
Je me précipite à l’arrière, je l’attrape, il est paniqué et semble avoir déjà bu quelques tasses. Je lui demande de larguer, il me répond « je peux pas » et sa tête part sous l’eau. Le kite a repris l’air et tracte le bateau par l’arrière ; avec cette charge, il tourne en ne touchant plus l’eau et a une cadence plus soutenue. Assis sur la plage arrière, je glisse mes doigts dans son casque lui sort la tête de l’eau ; de l’autre main je cherche le largueur mais la pression de la barre sur l’embase maintient la barre bordée à fond empêchant le déclenchement du largueur en poussant ; je percute le leash d’aile que j’aperçois sur son côté droit et commence avec le coude droit à relever le moteur avec le trim électrique directement sur l’embase de manière à libérer les lignes du poids du bateau.
D’un coup on est libéré, je suis projeté à l’eau (mon bateau dérive moteur calé, à moitié relevé, travers au vent), ma main droite sur le déclencheur principal devant sa boucle de harnais, ma main gauche essaie de maintenir sa tête hors de l’eau, je le vois se débattre, chercher son souffle, je suis obligé de m’accrocher à lui pour pousser le déclencheur ; il me semble qu’il est percuté mais le chiken loop toujours en place dans le crochet de son harnais ; la traction est forte d’autant plus que nous sommes deux à être traînés. L’aile tourne vite, parfois sans toucher l’eau ; à chaque rotation alternativement moi ou René avons la tête sous l’eau, je ne comprends pas ce qui coince tout est largué et rien ne bouge. Je décide de tirer sur une ligne pour mettre l’aile en drapeau mais il y a un nombre de tour considérable il me faut me hisser le long des lignes et je ne peux tirer plus d’un mètre ou deux je me rends compte que ça ne marche pas et que pour cela j’ai du lâcher ma main qui tentait de maintenir la tête de René hors de l’eau. A ce moment le chiken loop se libère : ma joie fût brève ; retenu par le leash d’aile que j’avais vu largué, la traction repart de plus belle avec 2 m de lignes en plus. Vus le nombre de tours, le différentiel de longueur entre avants et arrières sensé arrêter l’aile ne peut s’effectuer.
Je ne comprends pas où est bloqué le leash. Je le suis des mains est c’est dans sa boucle de harnais que l’extrémité du leash Cabrinha est coincé. Il me faut le détendre à tout prix pour le libérer. A ce moment, l’aile m’éjecte hors de l’eau à environ 5m de René en nous libérant.
J’estime que l’on s’est fait tirer une bonne minute tous les deux et qu’au total, l’aile a du effectuer 50 rotations en 3 minutes environ.
Je me retourne et vois René face dans l’eau inanimé, je nage vers lui le retourne, glisse son surf (leash accroché a l’arrière de son harnais) derrière ses épaules et commence le bouche à bouche. Au bout d’environ 2 à 3 minutes, il reprend respiration en expulsant de la mousse. Il est toujours inconscient. Je vérifie le pouls à la gorge : normal ; je ne peux pas le basculer sur le coté sinon sa bouche est sous l’eau ; je me dis que dés qu’il va rendre je le basculerai, ma radio toujours autour du cou j’appelle mes stagiaires en leur disant de rester sur place et prévenir les bateaux à proximité :
Fabrice navigue sous le vent, Anne-Cécile est toujours avec son aile dans l’eau proche de moi et Benjamin a mis son aile en vrac 300m sous mon vent, mon bateau dérive à environ 100m sous le vent. Anne-Cécile me rejoint en nageant, me dis qu’elle est médecin, Je passe sur la fréquence de Patrick, un des trois moniteurs qui encadre un groupe à environ 1000m au vent. Je l’entends parler à ses stagiaires, je l’appelle ainsi que ses stagiaires mais je comprends vite qu’il est trop loin et que mon antenne pratiquement dans l’eau ne rayonne pas bien ; de plus nous ne communiquons que très rarement entre moniteurs avec ces radios exclusivement utilisées pour donner des consignes aux élèves. Nous utilisons entre nous des VHF embarquées ou nos téléphones que nous avons toujours à bord du bateau (malheureusement pas toujours autour du cou). Je confie René à Anne-Cécile (empêtrée dans ses lignes) et décide de tenter de rejoindre mon bateau maintenant à 200m sous le vent à plat ventre sur le surf d’Anne-Cécile. Je me rends vite compte que cela va être très long. Je tente de contacter Patrick à la radio régulièrement, le souffle me manque, je rame comme un fou, je demande à Benjamin de se diriger vers mon bateau qui dérive un peu vers lui et de s’accrocher à l’avant de manière à l’orienter face au vent pour ralentir sa dérive ; malheureusement empêtré dans ses lignes, il n’y arrivera pas. J’arrive à sa hauteur épuisé après environ 15 minutes ; Je lance désespérément des appels à la radio vers Patrick dont le groupe se rapproche de René et Anne-Cécile, je fais des signes planche en l’air, Patrick entend que je l’appelle mais c’est trop haché pour comprendre qui l’appelle et pourquoi. Enfin il les trouve sur sa route.
Je vois Patrick hisser à bord René et Anne-Cécile puis téléphoner aux secours, je me dis qu’il est sauvé.
Patrick vient vers moi à environ 400m sous le vent. Je monte à bord et je constate que René ne respire plus et est en arrêt cardiaque. Je l’avais laissé il respirait ! De rage, je me précipite dessus, lui dégage la bouche et entame ventilation et massage cardiaque, pendant que nous rejoignons mon bateau au plus vite, Anne-Cécile me dit que dans l’eau elle n’a rien pu faire. Je vois se dessiner le drame qui nous marquera à vie. Je saute à bord de mon bateau et laisse Patrick, René et Anne-cécile foncer au port en 3 minutes où les secours attendent.
Je ramasse Fabrice très loin sous le vent, et lui annonce le drame qui vient de se dérouler, puis retourne récupérer Benjamin puis surveiller les 4 élèves de Patrick en attendant son retour sur l’eau.
De retour au port, je découvre les pompiers en train d’essayer de réanimer René, peine perdue.



Christian

Nombre de messages : 228
Localisation : Soyons
Points : 211
Date d'inscription : 03/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: kite - encore un accident mortel

Message par otaquet38 le Sam 17 Sep - 19:40

C'est vraiment moche ...Juste pour info et pas pour la polemique les moniteurs ne sont ils pas équipes de couteaux comme dans certains sport d'eau? Merci les "kiteux" pour vos retours

otaquet38

Nombre de messages : 532
Age : 43
Localisation : st savin
Points : 518
Date d'inscription : 21/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: kite - encore un accident mortel

Message par dadouille le Dim 18 Sep - 11:34

que de tristesse........... Crying or Very sad

une pensée pour toute sa famille.

dadouille

Nombre de messages : 32
Age : 47
Localisation : salagnon
Points : 40
Date d'inscription : 31/08/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

kite-encore un accident mortel

Message par Christian le Dim 18 Sep - 13:45

otaquet38 a écrit:C'est vraiment moche ...Juste pour info et pas pour la polemique les moniteurs ne sont ils pas équipes de couteaux comme dans certains sport d'eau? Merci les "kiteux" pour vos retours

A priori le moniteur ne semblait pas avoir de coupe lignes.
J'ai eu à les utiliser une fois car prisonnier de mes lignes accrochées sur une branche au fond de l'eau : Couper ces lignes m'a sauvé de la noyade...

Christian

Nombre de messages : 228
Localisation : Soyons
Points : 211
Date d'inscription : 03/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: kite - encore un accident mortel

Message par otaquet38 le Dim 18 Sep - 15:57

Christian a écrit:
otaquet38 a écrit:C'est vraiment moche ...Juste pour info et pas pour la polemique les moniteurs ne sont ils pas équipes de couteaux comme dans certains sport d'eau? Merci les "kiteux" pour vos retours

A priori le moniteur ne semblait pas avoir de coupe lignes.
J'ai eu à les utiliser une fois car prisonnier de mes lignes accrochées sur une branche au fond de l'eau : Couper ces lignes m'a sauvé de la noyade...

merci Christian pour le terme "coupe lignes"
je pensai à ça car fin aout j'ai fait du rafting et les moniteurs en avaient sur leurs gilets et aux jambes
sur le coup j'ai cru qu'ils se prenaient pour des Rambos (on etait en riviere artificiel)
mais lorsque un collegue est resté coincé sous le rafting retourné, acroché avec sont gilet par les cordes de celui-ci
et quand au bout de trois ou quatre rocher heurté violement il n'avait toujours pas sorti la tete de l'eau........
j'ai compris a quoi ça pouvait servir(seulement trois points de suture a l'arcade, un genoux luxé, une bonne tasse et une petite frailleur)

je pense que ses "coupe lignes" devraient etre obligatoire pour chaque pratiquant de kitesurf du débutant aux confirmés les plus agueri











otaquet38

Nombre de messages : 532
Age : 43
Localisation : st savin
Points : 518
Date d'inscription : 21/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: kite - encore un accident mortel

Message par tomtomv le Dim 18 Sep - 23:33

Ouaip c'est moche cette histoire
Ca reste toujours moins dangereux que la moto, la voiture etc... mais cette histoire donne la chère de poule.
En planche je n'ai jamais entendu de parlé d'accident mortels...
avez vous des histoires pareils en planche?

tomtomv

Nombre de messages : 153
Localisation : Lyon
Points : 173
Date d'inscription : 22/11/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: kite - encore un accident mortel

Message par Christian le Lun 19 Sep - 14:06

Le saviez vous :13 accidents mortels en plongée depuis le début de l'année, pourtant il y a moins de battage médiatique qu'avec le kitesurf...

Pour le coupe lignes, certaines marques de harnais le proposent. Mais c'est comme le casque, il n'y a rien d'obligatoire et cela reste à l'appreciation du pratiquant.


Christian

Nombre de messages : 228
Localisation : Soyons
Points : 211
Date d'inscription : 03/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: kite - encore un accident mortel

Message par Laurent le Lun 19 Sep - 22:44

+1 avec christian au sujet du nb + importants d'accidents en plongée sans que l'on en parle bcp ds les médias.

Quoique, une petite recherche et on trouve ça
http://www.laprovence.com/recherche/accident%20plong%C3%A9e

série noire ...

Ceci dit, l'accident en question n'a pas fait l'objet d'info ds les médias (sauf erreur).

_________________
blog Funboard Rhône : http://funboard.rhone.over-blog.com
forum Funboard Rhône : http://funboard-rhone.forumpro.fr
----
Gabarit : 1,80 m / 70-2 (je m'affine !!!!) = 68 kg
Matos: Tiga FC57 85 l / 4.1 & 4.7 - F2 Stoke 117 l / 6.0 & 7.5
Spot : Pierrelatte, Phénix/Codolet, Sauveterre, La Courtine/Barbentane, Vallabrègues

Laurent
Admin

Nombre de messages : 1526
Age : 48
Localisation : Villeneuve-Lez-Avignon (30)
Points : 862
Date d'inscription : 16/12/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://funboard.rhone.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: kite - encore un accident mortel

Message par ericyahozna le Mar 20 Sep - 19:57

Puisqu'on est dans la rubrique nécrologique :
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2011/09/19/97001-20110919FILWWW00594-reunion-un-requin-attaque-un-surfeur.php

ericyahozna

Nombre de messages : 224
Age : 53
Localisation : MONTELIMAR
Points : 175
Date d'inscription : 05/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: kite - encore un accident mortel

Message par Laurent le Jeu 22 Sep - 10:15

Dire que j'ai passé une superbe dernière journée sur cette belle plage lors de mon séjour à la Réunion : plein de beaux poissons, eau super claire ...

En discutant avec des locaux windsurfers, la problématique des requins est connue là-bas. Ils ne naviguent plus par ex côté St Denis où pourtant le vent est plus fort qu'ailleurs : trop de risque de requins.

Mais le pb ds l'histoire est-ce l'homme ou le requin ? Il ne faut pas oublier que c'est l'homme, avec le développement du tourisme, des sports nautiques, qui va barboter autour des requins ...
C'est comme en kite, plongée ou autres activités il faut connaitre les dangers ...

_________________
blog Funboard Rhône : http://funboard.rhone.over-blog.com
forum Funboard Rhône : http://funboard-rhone.forumpro.fr
----
Gabarit : 1,80 m / 70-2 (je m'affine !!!!) = 68 kg
Matos: Tiga FC57 85 l / 4.1 & 4.7 - F2 Stoke 117 l / 6.0 & 7.5
Spot : Pierrelatte, Phénix/Codolet, Sauveterre, La Courtine/Barbentane, Vallabrègues

Laurent
Admin

Nombre de messages : 1526
Age : 48
Localisation : Villeneuve-Lez-Avignon (30)
Points : 862
Date d'inscription : 16/12/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://funboard.rhone.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: kite - encore un accident mortel

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 13:08


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum